Alain Wernimont    

1/36

 

 

6) Les gaillards.
 

 
 

Le gaillard avant

Vue d’ensemble du gaillard avant et la plateforme de poulaine. L'avant fermé augmente la surface du gaillard. La planche du plat-bord du fronteau de coltis est pourvue de nombreux tolets de tournage.

 

 

 

 

Les trois photos suivantes montrent en détail les différents éléments faisant partie du château avant.

On peut apercevoir en avant du mât de misaine, les bitons de petit hunier,  et en arrière les bitons de retour de manœuvres.

Le bossoir est réalisé hors d’une pièce de bois courbe pour limiter le plus possible l’encombrement sur le bordage à l’avant du gaillard.

 

 

 

 
 


Le petit cabestan
présente la même figure que son grand frère placé sur le deuxième pont, à la différence près qu’il ne comporte que six mortaises en une seule rangée. L’espace libre est occupé par de nombreuses cages à volailles destinées à la table de l’état-major et à l’usage des malades. Le panneau de la cuisine avec ses deux chapeaux en tôle percés chacun d’un évent, correspondant aux deux foyers de la cuisine.
 

 
       

 

 

Le fronteau du gaillard avant intègre les deux montants supportant la cloche du bord, Celle-ci est utilisée pour rythmer la vie à bord.
 

 

 

 

 

 

Les passes-avant
 

   
 


Reliant les gaillards, les passes-avant composés de quatre planches reposant sur des courbatons ont  4 pieds de largeur. Ils sont placés en contrebas des gaillards, de la valeur d’une épaisseur de barrot.

 

 

 

Le gaillard arrière
 

   

Vue d’ensemble du gaillard arrière, se terminant un barrot en avant du grand mât par un fronteau. Disposées sur le gaillard arrière de part et d’autre des panneaux à caillebotis, les nombreuses cages à volailles. A 3 pieds au dessus du pont, un taquet à corne est cloué de chaque côté du mât.

 

 

 

Vue d’ensemble du gaillard arrière, depuis le barrot en avant du grand mât. jusqu'à l'échelle de l'Etat-major. Disposées  de part et d’autre des panneaux à caillebotis, les nombreuses cages à volailles. du  côté bâbord le pont est dépourvus de son bordage, ceci permet de voir les détails des ponts inférieurs.

   

 

 

 
 


L'entrée du gaillard arrière débute au niveau de son fronteau, il est placé sur le bau en avant du grand mât. Le plat-bord mouluré du fronteau reçoit dans des mortaises les batayoles supportant une lisse. Cette disposition se retrouve sur les trois fronteaux.  

 

 

 

 

Les montants du fronteau sont tous renforcés par des courbatons, leurs têtes sont travaillées.
Le charnier de l’équipage est placé sur un petit socle pour rendre son accès plus aisé. Il a été muni d’un couvercle à charnière pour pouvoir en limiter son utilisation lors de pénurie d’eau potable.
Les quatre ouvertures autour du grand mât destiné au passage des pompes, sont recouvertes chacun par un couvercle munis d’un anneau.

 

 

 

 

 
 

De nombreuses cages à volailles sont disposées de part et d’autre des panneaux à caillebotis sur le gaillard arrière. Gros plan sur une cage à deux niveaux, on voit bien les mangeoires, Les anneaux placés au pied des cages et sur le bordage servent à leur fixation.

 

 

 

La muraille, ici le côté tribord est équipée à l’avant de deux tablettes pour tolets de tournage et à la suite de deux taquets à cœur. La cage à volaille arrière est à deux niveaux. De nombreuses cages à volailles sont disposées de part et d’autre des panneaux à caillebotis sur le gaillard arrière. Gros plan sur une cage à deux niveaux, on voit bien les mangeoires, Les anneaux placés au pied des cages et sur le bordage servent à leur fixation.

 

 

 

 

 
 

Le fronteau de la dunette, l’escalier d’état-major couvert par son capot en avant de celui-ci le banc de quart. A hauteur de la dunette, sur les montants de la main courante sont fixés de chaque bord une tablette pour des tolets de tournage.

 
 

 

               



© Amarsenal.be 2003-2010