Stéphane Dufrane      

                              1/48

 

     Le Boullongne  Vaisseau de 600 tx.      

 


La charpente des  ponts.

 

 

Vue de l’avant au niveau du premier pont ; remarquons la fermeture de l’avant et l’absence de coltis, disposition qui se rencontre parfois sur les vaisseaux marchands et les bâtiments de guerre d’un rang inférieur aux frégates
( cfr  dictionnaire de B.Ollivier). A ce stade le pont est prêt à être bordé.
 

L'étambrais du mât de misaine et en arrière une hiloire renversée soutenant les baux entre l'étambrais et l'écoutille à eau.

 

 

 

 

Tambour d’accès de la cale à eau ( la grande cale à marchandises s’étend encore de part et d’autre de ce réduit).

 

 

 

 

 

 

De gauche à droite : la grande écoutille aux marchandises en avant de l'archipompe suivie par l'écoutille arrière.   (dans la marine de guerre, cette ouverture donne normalement accès au plancher du maitre valet ou l'on fait la distribution journalière des vivres.)

 

 

 

 

L'étambrais du grand mât avec ses quatre ouvertures pour les pompes. En avant l'entrée pour le petit parc à boulet qui est accessible depuis le premier pont.

 

 

 

 

Vue en enfilade de la partie avant au niveau du premier pont ; les aiguillettes de porques sont ici bien visibles, ceux ci soutiennent en partie haute  la bauquière du second pont. On peut également suivre l'évolution de la bauquière en partie avant, en effet les premiers baux de l'avant plongent pour pouvoir percer les écubiers au niveau du bordage de ce pont.

 

 

 

 

Vue en plan de la partie arrière du premier pont, sur lequel apparaissent les carlingues du grand cabestan et du mât d’artimon. À l’extrême droite, on aperçoit la petite écoutille servant d’accès aux biscuits et aux poudres.

 

 

 

 
 

À l’avant-plan, nous distinguons encore une partie de la carlingue de l’artimon, suivie par la petite écoutille aux biscuits ; au fond, une dernière ouverture : il s’agit de l’écoutillon du maître canonnier. Sur la paroi arrière, nous remarquons aussi les courbes de liaison au niveau de la lisse d’hourdi et de la barre d’arcasse.

 

 

 

Détail montrant l’extrême degré de finition du travail de Stéphane, menuisier de son état, mais aussi modéliste expérimenté... Les deux métiers n’allant pas nécessairement de pair 

 

 

 

 

 
 

Vue en plongée de la partie arrière du premier pont.

 

 

 
 

La même partie du premier pont en enfilade ; remarquez la conduite des lisses, hiloires et entremises.

 

 

 
 


Vue d'ensemble du second pont matérialisé par les baux mis provisoirement en place, les gouttières maintiennent le tout en place.

 

 

                        

 

© Amarsenal.be 2003-2010