Etienne Piette

1/24

 

                   La charpente  (1)                         

                            

 

 D’une réalisation simple, le chantier est pourtant l’élément clé pour la réussite d’une coque en charpente.

On peut voire la plaque de base comportant deux lattes pour la fixation de la quille.

Le deuxième niveau est situé légèrement en dessous du fort et correspond ici à la ligne d’eau 11.
 

 

 

               

 

 Les trois vues ci-contre, illustrent une étape délicate de la réalisation de la coque en bois tors, l’arcasse.
Le couple 45 est ajusté sur la courbe d’étambot et à l’avant de l’arcasse.
L’espace en arrière du dernier couple est boisé avec des pièces mortes.

Les faces avant de toutes les barres sont travaillées verticales pour recevoir la face arrière de l’estain qui est dévoyé par rapport aux couples.


Dans notre cas, l’arcasse est composée de l’étambot et contre étambot, de trois barres horizontales, de la barre de pont et pour terminer la lisse d’hourdy.

Les différentes barres sont entaillées à dent couverte ou carrément sur le contre étambot.

 

 

               

 

© Amarsenal.be 2003-2007